Published On: mer, Fév 12th, 2014

Un programme qui peine à décoller

Trois ans après son lancement, le programme du logement promotionnel aidé semble butter contre de nombreuses difficultés, en dépit des annonces optimistes des autorités de la wilaya. Après les premiers mois des inscriptions et de la confirmation des listes des souscripteurs, affectés sur les différents promoteurs désignés, les postulants commencent déjà à s’inquiéter sur la suite réservée à leurs demandes. L’on saura ainsi que, mise à part un promoteur privé qui a fait déjà un bon parcours après la finalisation des démarches administratives avec ses postulants, avant d’engager les travaux, seul un promoteur public, l’OPGI de Constantine en l’occurrence a annoncé son ambition de s’acquitter de sa mission pour réaliser le quota de 6 250 logements qui lui ont été confiés.

Une mission qui s’avère toutefois difficile, à en croire les dernières déclarations de son directeur général Abdelghani Dib. «Nous avons un programme ambitieux pour lequel il faut mobiliser un nombre important d’entreprises qualifiées et ayant les moyens nécessaires pour le faire, chose que nous n’avons pu faire, suite à un appel d’offres national infructueux, ce qui nous oblige à revoir les cahiers des charges et opter pour les entreprises internationales», a-t-il déclaré hier sur les ondes de la radio locale. Au mois de décembre dernier et lors d’une journée portes ouvertes organisée à la maison de la culture Al Khalifa sur la cession des biens de l’Etat, le même responsable a affiché son optimisme en annonçant le lancement imminent du programme confié à l’OPGI.

Un optimisme qui n’apaisera pas les inquiétudes des nombreux souscripteurs concernant le retard accusé dans la réalisation de ce programme dans la wilaya par ce promoteur public qui rencontre encore des difficultés pour la désignation des entreprises de réalisation. Le même responsable avait déjà révélé un détail important. «Avec un prix de 40 000/ m² et un coût global du logement estimé à 2,8 millions de dinars, cette offre ne convaincra pas les grandes entreprises de réalisation et c’est la principale difficulté qu’on rencontre pour la concrétisation de ce programme», a-t-il déclaré.

Pour rappel, il y a près de deux ans, et lors d’une visite à Ali Mendjeli, l’ex-wali de Constantine avait affirmé que les 40 000 demandes de logements enregistrés dans cette formule seront satisfaites, surtout que la wilaya avait engagé 5 promoteurs publics et 18 privés pour la prise en charge de ce programme et que les moyens financiers et les assiettes foncières sont disponibles. Deux ans après, le LPA piétine encore à Constantine et personne ne pourra dire si le premier quota de 12000 unités attribuées à la wilaya sera vraiment réalisé un jour.                          
 

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>