Published On: ven, Juin 6th, 2014

L’Algérie passée au crible

 

Pour son troisième match de préparation au Mondial 2014, l’Algérie s’est imposée devant la Roumanie (2-1), ce mercredi à Genève, grâce à des buts de Nabil Bentaleb et Hilal Soudani. Vahid Halilhodzic a encore une fois mis en place un 4-1-2-3 avec une sentinelle placée juste devant la défense centrale. Après la Slovénie au mois de mars (2-0) et l’Arménie (3-1), c’est la troisième victoire consécutive de l’Algérie contre une nation européenne. Bien mieux qu’en 2010 où les Fennecs s’étaient fait laminés par la Serbie et l’Eire sur le même score (3-0). Avec nos camarades de la page Facebook de L’Équipe Nationale Algérienne, on a revu la rencontre et on a passé au crible la prestation de chaque Fennec présent sur la pelouse.

M’Bolhi : Sa dernière titularisation remontait au mois de novembre face au Burkina à Ouagadougou (3-2). Malgré une sortie à contretemps sur le but roumain, il a réalisé une performance solide et fait preuve d’une certaine sérénité dans ses interventions aériennes. Lors du stage, Vahid Halilhodzic avait déclaré qu’il serait titulaire contre la Belgique avant de se reprendre et parler du match face à la Roumanie. Lapsus révélateur ?

Mostefa : Encore placé comme latéral droit alors qu’il est bien meilleur en milieu défensif, Mostefa a vécu une première mi-temps très compliquée. Mal aligné, il couvre le but roumain, et a été pris dans son dos à plusieurs reprises. Il s’est montré mieux en deuxième mi-temps où il a mieux géré les velléités offensives dans son couloir. A droite, entre lui et Mandi, Vahid doit sérieusement s’interroger. Le 17 juin, c’est Eden Hazard…

Bougherra : Sa première mi-temps ne restera pas dans les annales, et est loin d’être la meilleure de ses 62 sélections avec l’Algérie. A côté de la plaque sur certaine relances, parfois en retard, il s’est très bien repris en seconde période, et ça a rassuré toute son équipe.

Cadamuro : Deuxième titularisation consécutive avec Bougherra en charnière après la Slovénie en mars, il a rendu une copie quasi propre. Pris à défaut à une seule reprise en première mi-temps sur le côté gauche, il a encore marqué des points. Dans la relance, ça va vite. Il est gaucher mais capable d’alterner avec son droit. Il est désormais le favori pour évoluer dans l’axe central avec Bougherra.

Ghoulam : On n’est pas le titulaire au poste de latéral gauche du Napoli par hasard. Défensivement, c’est fort. Il a beaucoup progressé dans ce secteur. Il n’a jamais été pris à defaut. En première période, il a bien combiné avec Djabou et Bentaleb, formant un triangle très intéressant. C’est ce qui a le mieux fonctionné dans un jeu algérien complétement penché à gauche.

Medjani : Placé comme sentinelle, il a joué avec agressivité, et a été sobre dans son jeu. Un peu effacé en première mi-temps, il est bien revenu au soutien de sa charnière après la pause citron. Remplacé par Halliche. Un beau centre sur la tête de Slimani et une sélection de plus au compteur.

Taïder Trop de pertes de ballon en première période. En deuxième, on l’a retrouvé bien plus en jambes et inspiré comme sur cette action où il délivre un caviar à Soudani pour le deuxième but des Fennecs. Capable de beaucoup mieux, le potentiel est certain. Remplacé par Yebda (68e). Du bon Hassen. Simple et fluide dans son jeu. Agressif dans la récupération. Il est à l’origine d’un double une-deux avec Mahrez qu’il ne conclut pas. De retour de blessure, il a été rassurant.

Bentaleb : Un vrai box-to-box pour le kid de Tim Sherwood à Tottenham. A 19 ans, si le garçon reste sur terre c’est taille patron pour les années à venir. Il récupère, organise et marque… seul hic, il ne cadre pas une belle opportunité offerte par Feghouli. Remplacé par Lacen (83e). Agressif et au pressing en fin de match.

Djabou : Sur la lancée de son match contre la Slovénie en mars (2-0), il a été le détonateur du jeu algérien en première période. Auteur du centre sur le but de Bentaleb après un dribble à l’algérienne, il aurait pu obtenir un penalty sur une belle ouverture de Feghouli. En deuxième précieux dans le repli défensif, il a fait un bon match. Remplacé par Mahrez (68e). Bien a pris à Vahid d’embarquer sur la fin ce joueur au Mondial. Côté gauche, comme lors de son premier match, il a accéléré le jeu, pénétré vers l’axe. Et en plus, il tire bien les coups francs. Le milieu offensif a peut-être été trop altruiste comme sur ce redoublement de passes sur Yebda. Supervisé, selon nos informations, pour la deuxième reprise par un club du top 6 espagnol, Ryiad est une bonne pioche pour l’Algérie.

Feghouli : Pas gâté en première période où le jeu a penché à gauche. Il a été pourtant intéressant quand il a pu s’exprimer avec notamment une belle ouverture dans l’axe sur Djabou. En seconde période, il a bien pris son couloir et a profité du mieux défensif de son équipe pour faire parler sa vitesse sur contre et offrir notamment un caviar non converti par Hilal Soudani. Remplacé par Brahimi. Placé à droite, pas son côté préféré, il a participé à la conservation du ballon.

Soudani : Une première mi-temps difficile où il n’a pas été avare en effort. Habitué à évoluer sur le côté gauche avec l’Algérie, il s’est bien battu dans l’axe même si sa présence physique et aérienne n’est pas celle d’une pointe moderne. En deuxième, plus en jambes, il a fait parler son talent comme sur son onzième but en 21 matches avec la sélection. Appel et contre appel à deux cent à l’heure dans le dos du défenseur pour donner l’avantage aux siens. Remplacé par Slimani (75e) dans le rôle d’ Islam Slimani. Il a tout de suite couru et pressé les Roumains avec plusieurs récupérations à son actif. Dommage pour lui qu’il ait manqué de lucidité sur son face à face avec Lung.

 

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>