Published On: sam, Fév 1st, 2014

20 000 logements sans plan de masse

Le secteur du logement est une fois de plus ébranlé. Selon certaines indiscrétions, pas moins de 20 000 logements ne disposent toujours pas de plan de masse. Faute du document précité, des milliers d’appartements (tous types confondus) ont été réalisés sans permis de construire. Pis encore, d’importantes  réserves émises par l’inspection régionale de l’urbanisme et de la construction (basée à Annaba), sollicitée, nous dit-on par l’OPGI  de Sétif pour l’approbation des plans de masse, n’ont pas été relevées. La situation prévalant dans les 17 sites (projets 100 logts RHP à Ouled Saber, 100 logts RHP Sétif-Sfiha, pour ne citer que ces cas là) ciblés n’a pas changé, sachant que certains projets ont été réceptionnés sans que les contraintes ne soient levées. D’après un document paraphé par sept architectes de l’inspection régionale, les dossiers des 17 sites englobent de nombreuses lacunes, lesquelles n’ont pas offusqué les chargés du suivi des chantiers de milliers de toits. Avant d’aborder un échantillon de remarques inhérentes à un site, on doit mettre le doigt sur les observations et recommandations générales communes à l’ensemble des 17 projets.

L’inspection demande à travers 8 points d’intégrer le poste transformateur à l’intérieur du bâtiment, conformément aux normes de Sonelgaz, d’envisager des réservations en façade pour l’intégration des climatiseurs de façon qu’ils soient inaperçus, de prévoir l’installation des paraboles collectives (3 réseaux) sur les terrasses,  de solutionner le problème des vis-à-vis des logements RDC avec l’espace public. Elle a en outre demandé de prévoir  4 gaines techniques, selon les normes en vigueur.  Celles-ci  devront abriter les installations relatives à l’alimentation en eau, gaz, électricité, téléphone. Elle a aussi recommandé de concevoir un aménagement adéquat de l’espace public (aire de jeux pour enfants et espaces de convivialité et de détente pour adultes), ainsi que des plans conformes aux POS approuvés, ce qui n’est pas  comme consigné dans le dit document, le cas de certains plans de masse. La commission n’a pas omis de préciser que les dossiers des projets sont souvent incomplets (coupes, profils, façades…).

D’autre part, l’étude des différents cas (sites), la commission met le doigt sur le plan de masse qui doit être conforme au POS (plan d’occupation du sol). Elle a aussi demandé à valoriser l’espace extérieur en créant des relations entre le bâti et l’environnement immédiat, qui doit être clairement matérialisée par des espaces hiérarchisées (aire de jeux, espaces de convivialité et de détente). Elle a aussi  exigé  le respect du  nombre de parkings par rapport aux futurs habitants du quartier, à prévoir des solutions au vis-à-vis des logements RDC avec l’espace public. Malheureusement, des immeubles qui devaient, selon certaines recommandations être «déplacés», demeurent à leur place tout comme les réserves qui restent pour l’heure  noir sur blanc.        

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>