Published On: dim, Jan 26th, 2014

Baticim menacée de fermeture

Par manque d’un plan de charge, l’avenir des 120 agents de l’unité ayant bouclé l’année 2013 avec un chiffre d’affaires de 950 millions de dinars, est plus que jamais compromise. D’une capacité de 9000 tonnes par an, l’unité qui fonctionnait avec les 3×8, ne tourne à partir de janvier de l’année en cours, qu’avec une seule équipe ne faisant actuellement qu’acte de présence.

Ce chômage technique déguisé pèse sur le moral des travailleurs et l’ambiance au sein de l’unité, qui s’est pourtant dotée d’un équipement moderne. Pour attirer l’attention des pouvoirs publics interpellés pour sauver l’outil de production et la croûte de centaines de pères de famille, un mouvement de protestation a été observé hier durant une heure. « Avec un plan de charge frisant le néant, notre outil de production est sérieusement menacé. Notre sit-in d’une heure observé devant le portail de la société n’est ni plus ni moins qu’un cri de détresse adressé aux pouvoirs publics, misant pourtant beaucoup sur la production nationale. Nous n’avons pas le droit de casser une unité qui avait, dans un passé pas lointain, réalisé un bénéfice net de 160 millions de dinars. Nous sommes, par ailleurs, dans l’obligation d’amortir et de rentabiliser les équipements acquis dans le cadre de la modernisation de notre outil de travail qui végète actuellement, d’autant plus que la rotation des 3×8 est mise au frigo.

Au lieu de privilégier  la production locale qui a fait ses preuves, on opte pour  l’importation, une option qui menace des centaines de postes de travail. Nous profitons de l’opportunité pour  demander l’intervention des responsables afin d’intervenir auprès de notre  principal client, Cameg, filiale de Sonelgaz, pour obtenir, dans le cadre de la «préférence nationale», un autre  marché devant booster notre activité», diront, non sans une certaine amertume, des travailleurs qui ont exprimé leur crainte au maire de la ville et au  sénateur  Salah Lakhal, qui se sont déplacés sur les lieux. Rappelons que Baticim Aïn Oulmène, société de construction de structures métalliques industrialisés, se positionne comme leader sur le secteur industriel. Implantée au niveau de la zone industrielle, elle occupe une superficie de plus de 40 000 m2.

L’entreprise a, depuis son orientation vers la production en masse de pylônes de haute et très haute tension, presque doublé son effectif passant d’un ensemble de 100 ouvriers en 2010, à plus de 160 ouvriers en 2013. Elle s’est dotée aussi d’un ensemble d’équipements très sophistiqués et de haute gamme et dispose d’une capacité de production de plus de 90 000 tonnes par an ; elle est spécialisée dans la fabrication des, pylônes pour les lignes de transport d’énergie, tours et mâts de télécommunication, poteaux caténaires destinés à l’électrification des réseaux ferroviaires, supports de panneaux publicitaires et ossatures métalliques d’ouvrages.        
 

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>