Published On: dim, Juil 12th, 2020

Coronavius Algerie: conception et réalisation d’un appareil d’assistance respiratoire d’urgence

SETIF- L’université Farhat Abbas de Sétif a pu concevoir et réaliser un appareil médical d’assistance respiratoire d’urgence, actuellement  en attente d’homologation par les services compétents, a-t-on appris dimanche, du recteur de l’université le professeur, Abdelkrim Beniaiche.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la contribution de l’université de Sétif aux efforts nationaux de lutte contre le coronavirus (Covid-19) et la détermination de l’université à mobiliser ses moyens et ses compétences dans cette conjoncture sanitaire actuelle pour contribuer aux efforts déployés pour endiguer la propagation de l’épidémie’’, a précisé le même responsable, au cours d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan des contributions de cette université au processus national de lutte contre la Covid-19.

Cet appareil conçu et fabriqué, dans le cadre d’un partenariat entre l’université Ferhat Abbas et une expertise étrangère, est destiné aux malades souffrant de complications respiratoires parmi les cas atteints du coronavirus, a souligné le même responsable, précisant que l’appareil, après réglage, dotera les poumons en oxygène sans avoir besoin de l’intervention de l’infirmier ou de l’agent de réanimation’’.

Cet appareil peut être utilisé en cas de saturation des appareils  de respiration et de réanimation intelligents utilisés actuellement dans les hôpitaux pour réanimer le malade souffrant de complications sanitaires et difficultés respiratoires causés par le coronavirus, selon le professeur Beniaiche.

Le même responsable a fait part de la constitution d’un ‘’groupe composé de chercheurs, médecins et spécialistes de l’université de Sétif et d’ailleurs chargé de développer cet appareil du point de vue mécanique, électronique et programmation, en plus d’un autre groupe scientifique de consultation scientifique’’ .

Cette initiative ‘’d’urgence’’ proposée  par l’université de Sétif en cette période de crise sanitaire ‘’reflète la qualité des compétences que comprenne l’université qui œuvre encore  une fois à démontrer qu’elle (l’université) est un établissement de proximité qui s’intéresse aux préoccupations de la société et participe activement aux efforts nationaux de lutte contre cette épidémie’’, selon le même responsable.

Cette initiative vient s’ajouter à d’autres menées par l’université de Sétif dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, comme la production de 34.000 flacons de gel hydro alcoolique par le laboratoire de pharmacie galénique de la faculté de médecine et de l’éthanol fabriqué localement par un groupe d’enseignants et chercheurs de la faculté des sciences de la nature et de la vie à partir de matières premières locales, a ajouté le même responsable.

Aussi, plus de 20.000 visières ont été également fabriquées et distribués au profit de différents établissements de santé et employés de l’université, a encore souligné le même responsable, faisant état également de la conception et la fabrication d’adaptateurs de masques de réanimation médicale pour les services de réanimation de la wilaya.

L’unité de recherche nanoscience et nanotechnologie (URNN) de Sétif a confectionné un gant désinfecteur des surfaces touchées du coronavirus et réducteur du risque des contaminations, a ajouté le même responsable, précisant que ce gant fait l’objet de dépôt de brevet auprès de l’Institut national de propriété industrielle (INPI).

L’URNN a également développé un modèle mathématique pour l’estimation du risque de contamination par wilaya en période de déconfinement et une application mobile gratuite pour la prévision du risque de contamination par rapport à la densité effective de la population, a-t-on indiqué.

Parallèlement, une équipe de chercheurs des sciences de la nature et de la vie a réussi à extraire 3 molécules dont la quercétine, flavonoide hespéridine et silymarine disposant d’activité biologiques anti-covid, selon le même responsable.

L’université de Sétif se projette déjà dans l’après coronavirus à travers la création de ‘’pôles technologiques avec le Groupement Algeria Corporate Universities (GACU) relevant du ministère de l’Industrie, la Direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT) et l’université Farhat Abbas’’, selon le même responsable.

Selon le professeur Beniaiche, le staff de l’université de Sétif, mobilisé depuis mars dernier, date de l’apparition en Algérie de cette épidémie, n’a pas cessé d’étudier les meilleures solutions et moyens pour lutter contre le coronavirus.

 
 

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>