Published On: dim, Mar 30th, 2014

Le blog auto en visite sur le rallye Aïcha des Gazelles

Le rallye Aïcha des Gazelles est une institution. L’édition 2014, qui se termine ce week-end, était la 24ème de cette épreuve de rallye raid qui présente la particularité d’être réservée à des équipages 100% féminins. Hormis cette spécificité qui lui donne son nom, il s’agit d’un rallye raid des plus classiques, mêlant motos, 4×4, camions et crossovers pour de la navigation et de la régularité sur des terrains difficiles. Le blog auto était cette année en visite sur l’étape 3 dont nous avons ramené quelques images et témoignages pour se faire une meilleure idée de ce qu’est cette épreuve devenue une classique.

Au plan sportif 160 équipages de toutes nationalités se sont engagés dans cette épreuve de précision et de navigation, parmi lesquels ce qui s’apparente à de véritables teams d’usine. A l’issue de l’épreuve, les classements par catégories ont couronné Jeanette James et Anne-Marie Borg sur VW Amarok chez les 4×4/camions, Sabrina Trillmann et Astrid Ebermann sur Mercedes Sprinter dans la catégorie crossover et Betty Kraft et Sarah Maire sur un Polaris Scrambler 850 chez les quads/motos.

Au plan humanitaire une caravane accompagne le bivouac, prodiguant soins aux populations locales. Le rallye est par ailleurs certifié Iso14001, ce qui implique une gestion rigoureuse des déchets allant du tri sélectif à l’adjonction d’un incinérateur à la caravane.

L’étape 3 que nous avons suivi depuis une voiture de l’organisation est une des plus spectaculaires puisqu’elle se tenait dans l’Erg Chebby au sud du Maroc. La journée démarre par le briefing à 5 heures du matin, puis les premiers départs se font à 6 heures et c’est parti pour une dizaine d’heures de navigation pour les plus rapides. Il n’est pas rare que certaines passent la nuit dans leurs véhicule. Au programme il faut trouver neuf balises en parcourant le moins de distance possible. La vitesse n’a aucune importance, seule la trajectoire importe. Et la ligne droite n’est pas une option. Inutile de préciser que dans les dunes l’ensablage ou plutôt le fait de « se tanker » dans le jargon du rallye est omniprésent. On sort d’abord les pelles puis les tapis pour retrouver de l’adhérence et les sangles , voire l’assistance dans les cas les plus extrêmes mais alors gare aux pénalités !

Voici le regard croisé de Dominique Serra, la fondatrice de l’épreuve, qui en décrit les particularités, et et celui de Florence Pham et Syndiely Wade, l’équipage qui a remporté l’édition 2013. A l’année prochaine, pour célébrer le quart de siècle des Gazelles.

Crédit photo : Rallye Aïcha des Gazelles

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>