Published On: mar, Nov 24th, 2020

Numérique : le gouvernement accélère la transition de l’Algérie

Numérique : le gouvernement accélère la transition de l’Algérie

 

Les services numériques, qui étaient historiquement peu développés en Algérie, sont en train de connaître une croissance sans précédent. Ce changement est dû à des politiques novatrices de la part du gouvernement, mais aussi aux habitudes des Algériens, qui ont été transformées. Zoom sur cette digitalisation et sur ce qu’elle pourrait apporter au pays.

Numérique : le gouvernement accélère la transition de l’Algérie 6

Source : Pixabay


 

Le gouvernement algérien mise sur le numérique

Cette transition a été initiée il y a maintenant six mois. En mars dernier, le ministère de la Microentreprise, des Startups et de l’Économie de la connaissance avait en effet proposé au président de la République Abdelmadjid Tebboune une « initiative pour la transition numérique ». Cette dernière détaillait des points clefs afin d’améliorer les services de l’État grâce au numérique et entamer la modernisation des institutions.

Plusieurs points de transformation ont été détaillés. Tout d’abord, l’administration centrale passera à un modèle numérique. Le numéro d’identification national sera ainsi utilisé afin d’accéder de manière plus fluide aux formulaires d’ordre administratif et aux services de l’administration centrale. Le changement est aussi technique : le réseau intranet qui est utilisé pour coordonner les différentes administrations et ministères du pays sera également modernisé afin d’être plus efficace.

Pour les Algériens, quelques cas concrets seront bienvenus. En particulier la création d’une plateforme en ligne qui permettra de faciliter l’achat de billets de transports, afin de les dématérialiser. Le tout servira également à collecter des données pour mieux ajuster les budgets des différents services de l’État.


 

L’Algérie se numérise progressivement

Les Algériens n’ont cependant pas attendu les mesures du gouvernement pour se tourner vers des solutions numériques. Il y a de plus en plus de personnes connectées à Internet : on comptait en 2019 21 millions d’utilisateurs d’Internet en Algérie, sur les 42 millions d’habitants. D’ici à la fin de l’année 2020, ce ratio pourra dépasser la moitié.

Cela se voit par les services utilisés par les Algériens. Sans grande surprise, les réseaux sociaux sont bien représentés. De mai 2019 à mai 2020, 59% des Algériens connectés sur les réseaux sociaux ont ainsi choisi Facebook. Fait notable, c’est le service de streaming YouTube qui remporte maintenant la seconde place, avec 34% des utilisateurs. Pinterest est quant à lui troisième, avec 3%.

Numérique : le gouvernement accélère la transition de l’Algérie 7

Source : Pixabay

Du point de vue des entreprises, les startups algériennes bénéficient maintenant d’un accompagnement du gouvernement, qui a créé un fonds spécial pour les jeunes pousses en 2020. Déjà, des startups ont réussi à se faire une place de choix, comme Yassir, une plateforme de VTC qui a intégré le top 100 des startups les plus prometteuses de la région MENA au cours de l’année 2019. Il faut cependant noter que les douanes sont particulièrement strictes avec les achats en ligne originaires de l’étranger.

Autre signe de cette transformation : de nouveaux secteurs s’invitent dans le pays. Depuis quelques années, un tournoi d’e-sport est organisé à Alger : le Dzaïr Battle. Cela montre l’attrait des Algériens pour les compétitions de jeux vidéo en direct. Plus largement, le secteur des jeux en ligne explose, avec des sites de casinos en ligne qui attirent de plus plus de visiteurs. C’est le cas de SPIN Casino ou encore 888 Casino, qui sont maintenant disponibles pour les pays arabes.

Par ailleurs, on note le développement d’un écosystème encore réduit mais bien présent d’applications algériennes. On citera par exemple Algeria Car Rental, un service de location de voitures, ou encore Nbatou, qui se spécialise dans les logements. La propagation progressive de la 3G puis de la 4G devrait continuer à porter le secteur.

 

L’Algérie est donc bien placée pour réussir sa transition numérique dans la décennie qui vient de s’ouvrir. Si le soutien du gouvernement continue, les Algériens pourront continuer à accéder aux services essentiels qui feront l’Internet de demain.

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>