Published On: sam, Juin 1st, 2019

Belmadi : “On a l’ambition de gagner la Coupe d’Afrique”

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Djamel Belmadi, a annoncé la couleur ce samedi, sur son ambition de mener les Verts à la victoire finale, lors de la prochaine Coupe d’Afrique des nations CAN 2019 en Egypte (21 juin-19 juillet).

Belmadi : "On a l'ambition de gagner la Coupe d'Afrique" 2

“Ce rendez-vous ne constitue nullement pour moi une étape transitoire. Personne ne nous interdit d’être ambitieux dans la vie. Il fallait bien changer de discours avec les joueurs, et ne pas se contenter de dire qu’il fallait réaliser un bon parcours ou gérer match par match. Nous avons l’ambition de remporter cette CAN. Je devais changer de discours, ce qui constitue une stratégie, c’est ma manière de fonctionner”, a indiqué Belmadi lors d’un point de presse tenu au Centre technique national de Sidi Moussa, précisant en revanche  “rien garantir”.

Le Coach national fait remarquer au passage “Je ne veux pas entendre les gens dire que j’ai échoué dans le cas où on ne remporte par cette Coupe. Nous allons tout faire réaliser cet objectif. Je pense que nous avons le droit de viser le plus haut, c’est légitime”.

Belmadi table sur l’expérience

Ce nouveau face à face avec les médias a été une occasion pour les journalistes de questionner le patron des Verts sur la liste des 23 joueurs retenus pour le rendez-vous africain. Comme attendu, Belmadi a défendu ses choix, notamment, la convocation de l’attaquant, Islam Slimani, du milieu de terrain, Adlène Guedioura, et le latéral droit, Mahdi Zeffane.  

“Avec Bounedjah, il nous fallait un deuxième attaquant. J’avais prévu de prendre Belfodil qui a réalisé une phase retour exceptionnelle avec son club d’Hoffenheim (16 buts). Il avait envie de réaliser une belle CAN, mais il se blesse assez sérieusement, assez suffisant pour compromettre sa présence au tournoi. A partir de ce moment là, le choix est devenu assez réduit pour moi. J’ai préféré prendre Slimani en raison notamment de son vécu sur le plan continental, à ce niveau là c’est important, ce n’était pas facile de l’éliminer aussi facilement. Slimani a déjà un vécu en Afrique, pour moi c’est précieux. J’aurais pu prendre le meilleur buteur de la Ligue 1 Naidji (Paradou AC/ 20 buts), mais il manque terriblement d’expérience en Afrique”, a-t-il justifié.

“Slimani avait souvent été décisif, il a tant apporté pour cette équipe nationale. Il est peut-être un peu en difficulté, mais il saura relever la tête et revenir”, a poursuivi Belmadi.

Enchainant sur le cas Zeffane, le coach national a privilégié l’expérience du joueur du Stade rennais au détriment de Haithem Loucif, pensionnaire du Paradou AC.

Pour ce qui est de Guedioura, Belmadi a fait remarquer que la présence du milieu défensif de Nottingham Forest (Angleterre) dans la liste des 23 est justifiée en grande partie par la défection des autres postulants dans cette partie du jeu.

“Il a fait une prestation contre le Bénin qui m’a laissé sur ma faim. Il y’avait eu aussi Chita qui m’a convaincu face au Togo, mais qui s’est blessé par la suite. J’ai utilisé Victor Lekhal (Le Havre/ France) en amical face à la Tunisie (1-0, ndlr) mais il s’est également blessé. On n’a pas dix milliards de choix. Adlène n’est pas un choix pas défaut, si les deux autres joueurs étaient présents (Chita et Lekhal), Guedioura ne serait peut-être pas parmi nous aujourd’hui. Je suis persuadé que Slimani et Guedioura seront d’un bon apport”.

Ghoulam a demandé à être dispensé

Concernant le cas du défenseur de Naples (Italie) Faouzi Ghoulam, dont le dernier match en sélection remonte à septembre 2017, Belmadi a révélé que c’est le joueur lui-même qui a demandé à être dispensé  “pour se consacrer à la préparation de la nouvelle saison”.

“Il revenait de blessure, nous sommes allés le voir à Naples pour s’enquérir de son état. Il m’a clairement transmis un message qu’il n’était pas prêt, tout en faisant part sur son envie de faire l’impasse sur cette CAN afin de se consacrer à la préparation de la nouvelle saison. C’est un joueur qui a beaucoup donné pour l’équipe nationale, mais ce n’est pas une raison pour moi de le mettre sur la liste noire”.               

M’bolhi, Tahrat et Abeid sont opérationnels

Toujours sur le plan de l’effectif, Belmadi a tenu à faire le point sur l’infirmerie, se disant soulagé par l’état des joueurs qui reviennent de blessure.

“Tahrat revient bien avec son club (RC Lens/ France), il a enchaîné 4 ou 5 matchs dans le onze de départ du RC Lens (France). Pour le gardien de but Rais M’bolhi, il s’entraîne à Sidi Moussa depuis le 20 mai, il s’est rétabli, les clignotants sont au vert pour lui, alors qu’Abeid est, lui, opérationnel, il s’entraine le plus normalement du monde”.

Le choix du Qatar n’est pas fortuit

A la CAN 2019, l’Algérie évoluera pour rappel dans le groupe C, avec le Sénégal, le Kenya, et la Tanzanie. Les Verts entreront en lice le 23 juin face au Kenya, avant de défier le Sénégal le 27 juin, puis la Tanzanie le 1er juillet.

Les Verts entameront officiellement leur préparation lundi prochain au Centre technique national de Sidi Moussa, avant de s’envoler pour Doha (Qatar) cinq jours plus tard. Les coéquipiers de Riyad Mahrez disputeront deux matchs amicaux : le 11 juin face au Burundi et le 16 juin face au Mali.

“Le choix de continuer notre préparation au Qatar était bien étudié, c’est beaucoup plus par rapport aux conditions climatiques, qui sont les mêmes qu’en Egypte. C’est vrai que c’était possible de rester à Alger, mais le climat est différent que celui d’Egypte, avec une température qui peut frôler les 30 degrés le soir et un taux élevé d’humidité, ça aurait choqué les joueurs”.

Avant d’enchaîner : “C’était important de réunir deux adversaires dans le même lieu, ce qui n’était pas évident, c’est l’une des raisons qui m’ont poussé à choisir le Qatar. Sur place nous allons prendre nos quartiers dans un nouveau camp de base érigé pour le Mondial 2022 et jouer nos deux matchs amicaux dans le magnifique stade d’Al-Sadd”.

Enfin, Belmadi a insisté sur l’importance de bien entamer le tournoi face au Kenya le 23 juin prochain, “une manière d’être prêts le plus tôt possible”.

“Le Kenya travaille depuis le 20 mai, ils sont en avance sur le plan athlétique par rapport à certaines sélections. Nous n’avons pas le droit de prendre quiconque à la légère, tout le monde est armé en Afrique. Nous devons réussir nos débuts, faire en sorte d’être prêts le plus tôt possible dans la compétition”, a t-il conclu.

About the Author

- A Computer Science Engineer learn and sharetraining who have technology trends, Not a geek but an interest-driven person. Never works under pressure 'cause music is the best friend of him.

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>