Published On: ven, Mai 30th, 2014

Brésil 2014: jour J-16…et le volcan de la colère sociale fait éruption

Aujourd’hui, ce sont les syndicats et les partis d’extrême gauche qui utilisent ce rendez-vous sportif pour tenter de faire avancer leurs revendications. D’ailleurs, parallèlement il y a des grèves dans plusieurs secteurs : les chauffeurs de bus, les professeurs, les policiers.

Un mouvement soutenu par 500 chefs indiens 

Mardi,  le mouvement a recueilli un support inattendu : celui de 500 chefs indiens, dont le fameux chef Rahoni, qui ont rejoint les manifestants devant le stade, couverts de peintures de guerre et armés d’arcs et de flèches. Un policier aurait d’ailleurs été blessé à la jambe par une flèche. Ils venaient de monter sur le toit du Parlement pour demander que leurs droits sur leurs terres soient reconnus.

Depuis des années, les indigènes du Brésil multiplient les manifestations dans la capitale fédérale, ils accusent la présidente Dilma Roussef de freiner la délimitation de leurs terres pour que les grands agriculteurs continuent d’en bénéficier.

About the Author

- Elkhadra presse Algérie magazine Elkhadra. actualité

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>