Published On: sam, Mar 23rd, 2019

Sahara occidental: la 2ème table-ronde se termine sans avancées

La deuxième table-ronde sur le Sahara occidental occupé, organisée près de Genève, jeudi et vendredi, s’est terminée sans avancées palpables sur le processus du règlement du conflit entre le Front Polisario et le Maroc, puissance occupante.

Sahara occidental: la 2ème table-ronde se termine sans avancées 2

C’est ce qu’il ressort du communiqué final, qui évoque un autre round sans fixer de date, et de la déclaration de l’Envoyé spécial du SG de l’Onu pour le Sahara occidental, Horst Kôhler.

D’ailleurs, il a reconnu qu’il reste encore “beaucoup de travail”, soulignant que “personne ne devrait s’attendre à un résultat rapide”, en raison du fait que de “nombreuses positions divergent toujours fondamentalement”.

En effet, le Maroc campe toujours sur sa position et ne veut céder d’un iota sur son occupation illégale du Sahara occidental. En tout cas, c’est ce qui ressort de la déclaration du ministre marocain des Affaires étrangères, Nacer Bourita, qui, pour lui, “l’autodétermination ne voudrait pas dire référendum ou indépendance”.

Devant cette persistance, l’Envoyé spécial veut se donner un peu de temps de réflexion à la question, selon des indiscrétions, ce qui explique, a-t-on indiqué, la non détermination de la date de la prochaine rencontre sous le format de la table-ronde.

Cependant, l’ancien président allemand garde son espoir d’arriver une solution de “compromis” estimant que des efforts réels sont “nécessaires” pour “créer la confiance nécessaire afin de progresser”.

“J’ai donc encouragé les délégations à explorer les gestes de bonne foi et les actions concrètes allant au-delà de la table-ronde”, a-t-il dit, soulignant que le peuple du Sahara occidental “a besoin et mérite que ce conflit prenne fin”.

Même si le communiqué final a indiqué que les travaux se sont déroulés “avec courtoisie” et “ouverture” dans un climat de “respect mutuel”, il rappelle cependant que les discussions vont se poursuivre sur les moyens de “parvenir à une solution politique et mutuellement acceptable sur la question du Sahara occidental, qui soit réaliste, réalisable, durable, fondée sur un compromis juste, durable et assurant l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément à la résolution 2440 (2018) du Conseil de sécurité”.


Pour sa part, le Front Polisario a insisté sur le fait qu’il ne peut y avoir de solutions durable “sans l’accord” du peuple sahraoui qui doit s’exprimer à travers un référendum d’autodétermination.

“La seule solution pratique, réaliste et durable est celle qui assure au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination en toute liberté et sans conditions préalables”, a déclaré le chef de la délégation sahraouie, Khatri Eddouh, avertissant qu'”il ne peut y avoir de solution durable sans l’accord du peuple du Sahara occidental, qui veut vivre en paix, libre dans une démocratie et une prospérité”, soulignant que cette solution “contribuera à la paix, la sécurité et la stabilité de la région”.

Pour le prochain round, qui sera déterminé par l’Envoyé spécial, Khatri Eddouh a estimé qu’il faut “repartir sur une base saine, juste et durable qui respecte le droit des Sahraouis” qui est, a-t-il dit, “un objectif fixe et constant” prévoyant l’autodétermination et l’indépendance.

Dans une déclaration à l’APS et la Télévision nationale, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui conduisait la délégation algérienne à cette table-ronde, a souhaité que l’effort de l’Envoyé spécial du SG de l’Onu pour le Sahara occidental soit accompagné de mesures “plus concrètes” et d’avancées “plus significatives”.

“Tout ceci pour dire que cet exercice aura été utile. Il annonce la poursuite de l’effort et nous l’espérons avec des mesures plus concrètes, des avancées plus significatives dans le cadre de ce processus (onusien) qui a le soutien de la communauté internationale, dans son ensemble, et singulièrement après que le Conseil de sécurité des Nations unies aura l’opportunité d’examiner un rapport du Secrétaire général, Antonio Guterres, en avril prochain, et après que le Conseil de sécurité aura donné de nouvelles orientations où sera mise en évidence la nécessité d’accélérer les efforts au titre de la résolution actuelle”, a-t-il expliqué.

About the Author

- A Computer Science Engineer learn and sharetraining who have technology trends, Not a geek but an interest-driven person. Never works under pressure 'cause music is the best friend of him.

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>